Un post À 15000 vues

Post Linkedin

Je n’ai pas aimé Aux arbres citoyens, je ne suis manifestement pas le seul…

Je vous le dis, j’ai fait fausse route. Avec Eric Wastiaux, pour Les Films en Vrac et Ushuaia TV/ TF1, j’ai mis à peu près un an pour monter un doc sur la forêt, soit en vérité 5 ans d’études + 25 ans de boulot + 1 an d’écriture et de préparation pour filmer et faire parler les gens de la forêt dans la nuance de l’analyse et l’honnêteté des faits. Diffusé en mars, il nous avait valu un TT dans Télérama et un bon quart de page dans Le Monde. En réalité nous avons fait fausse route sur le chemin compliqué de l’information de qualité. Car regardant le 8 novembre ce chef-d’œuvre de “grande émission qui honore le service public”, magnifiquement conçu et impeccablement animé, j’ai été visité par la vérité : l’arbre est un bébé phoque qu’il est urgent de protéger du mépris des humains et de la méchanceté des riches et des puissants en faisant des dons à une association, sinon, c’est la planète qui va mourir. J’ai enfin compris pourquoi je n’aurais jamais la carte de presse : ce n’est pas à cause de mon statut fiscal d’auteur-artiste, non, c’est parce que je n’avais rien compris au métier de journaliste. Maintenant, je me sens libéré d’un poids. PS : l’émission a fait un bide, ce qui démontre que le Français et la Française moyennes sont des cons. Non, en fait ils sont sages.