Nous sommes pas loin de 1000 à porter ce nom né vers 1574 en France métropolitaine, en la bonne ville alors espagnole (d'où l'origine) de Cambrai. 1000 handicapés de la phonétique ! 1000 hommes et femmes qui pleurent à chaque fois qu'ils entendent leur patronyme écorché, re-hispanisé, voire bretonnisé !
Alors, pitié ! Nous sommes les victimes d'un "h" mal placé. Rejoignez notre comité de soutien !

Ce n'est ni "déneze", sûrement pas "deux nez", encore moins "dans le nez", non plus "dé-eh".
Ce n'est pas plus breton, sinon, ce serait Denhaz. C'est Ch'ti !

Ça se prononce donc…
[dãe], oui !

Il faut s'arrêter au
h, reprendre sa respiration pour lancer ensuite le é.

Vous verrez, c'est facile.

Stacks Image 298
Stacks Image 300
Stacks Image 302
Mais attention : [dãe] n'a rien à voir avec la famille des défibrillateurs cardiaques.